Tournez votre smartphone en mode portrait
pour consulter correctement notre site, merci!

Guide d’achat Sécurité Auto

Comment bien choisir son siège auto ou réhausseur voiture ?

Renolux est là pour vous éclairer et vous guider

Avant d’acquérir un siège auto, il est indispensable de bien comprendre certains points essentiels, comme connaitre les réglementations, savoir distinguer les différents types de sièges auto ou méthodes d’installation, ou encore adopter les bonnes pratiques d’utilisation.
© Renolux

1110_001

Quelles sont les réglementations en vigueur ?

Un enfant de moins de 10 ans doit obligatoirement voyager dans un dispositif de retenue pour enfant, communément appelé “siège auto”, homologué selon les normes européennes en vigueur.
Deux normes réglementant l’homologation de ces dispositifs commercialisables sur le marché européen cohabitent actuellement :
ce sont les normes R44/04 et R129.

La norme R44/04

La norme R44/04 (en application depuis 2006) définit les catégories de sièges auto selon le poids de l’enfant (segmentées en 5 “Groupes”).
La fixation du siège auto dans le véhicule peut s’effectuer à l’aide de la ceinture de sécurité ou du système Isofix.
Les sièges homologués ont fait principalement l’objet de tests de collision frontale, ainsi que des essais statiques de tous les composants de sécurité.
Enfin, la norme n’autorise le transport des enfants en position face à la route qu’à partir de leurs 9 kg minimum.

1110_002

Quels sont les Groupes de sièges auto selon la norme R44/04 ?

Les catégories des sièges sont délimitées par le poids de l’enfant transporté :

• Groupe 0 = moins de 10 kg
• Groupe 0+ = moins de 13 kg
• Groupe 1 = entre 9 kg et 18 kg
• Groupe 2 = entre 15 kg et 25 kg
• Groupe 3 = entre 22 kg et 36 kg

Certains sièges auto peuvent combiner plusieurs Groupes :

Tableau des Groupes

La norme R129

La norme R129 est en cours de déploiement depuis 2013 (chacune de ses 3 phases sont désormais applicables). Elle catégorise les sièges selon la taille de l’enfant. L’homologation des sièges prévoit des tests approfondis, en collision frontale, mais aussi latérale. Des mannequins “Q”, plus instrumentalisés, sont utilisés afin d’obtenir des mesures plus nombreuses et plus précises. Cette norme allonge l’interdiction du transport des enfants en position face à la route jusqu’à au moins leurs 15 mois (et 76 cm). Elle s’attache à éviter au maximum les risques de mauvaise installation et utilisation des sièges (elle est donc plutôt favorable aux sièges auto fixés au moyen du système Isofix, elle interdit que le harnais puisse se retirer complètement du siège auto afin d’éviter les mauvais remontages, et oblige à ce que les passages de sangles pour les sièges à fixation-ceinture soient uniques, c’est-à-dire les mêmes pour le dos-route et le face-route). Enfin, elle impose également le respect de certaines dimensions intérieures permettant de garantir que le siège auto correspond à toutes les morphologies d’enfants pour lesquels il est prévu.

Renolux-Guide_Achat-Siege_Auto-Logo_Isize
Quelle est la spécificité i-size ?

Au sein de la norme R129, il existe la spécificité dite “i-size“.
Un siège auto homologué R129 peut donc :
• être en plus homologué i-size sur la totalité de sa plage d’utilisation,
• ou il peut également n’être homologué “i-size” qu’en partie, sur une certaine tranche de taille d’utilisation,
• ou il peut ne pas être i-size.

Pour être qualifié de “i-size”, un siège auto (dans sa totalité, ou pour la tranche d’utilisation en question) doit correspondre à des critères d’universalité dimensionnelle relative à son encombrement extérieur (par exemple : 44 cm de largeur maximum), lui permettant ainsi de garantir qu’il pourra s’installer à toutes les places passager des véhicules déclarés comme “i-size” par les constructeurs automobiles.


Les sièges auto homologués selon la norme R129 i-size dispose en plus du logo spécifique ici représenté.

Comment vérifier l'homologation d'un siège auto ?

Une étiquette orange apposée sur le siège auto atteste que le fabricant a bien obtenu l’homologation R44/04 ou R129
et comporte plusieurs indications dont voici le détail :

R44/04

Illustration A

R129

Illustration B

Quelles sont les types d'installation du siège auto dans le véhicule ?

Il est primordial d’installer correctement le siège auto dans son véhicule, en se conformant au mode d’emploi fourni par le fabricant.
Les Groupes 0 et Groupes 0+ peuvent être installés sur la place du passager avant, mais il est alors IMPÉRATIF d’en désactiver le système de protection par coussin gonflable (airbag).
Néanmoins, nous rappelons que les places arrières sont les plus sécuritaires et doivent être utilisées en priorité pour installer le siège auto, quel que soit le Groupe.

Il existe 3 types d’installation dans le véhicule :

1110_003bis

• INSTALLATION UTILISANT UNIQUEMENT LA CEINTURE DE SÉCURITÉ

Cela peut concerner une position dos à la route, ou face à la route.
Il faut toujours pousser le siège auto le plus possible contre le dossier du siège de la voiture, vérifier que la ceinture est non vrillée puis la retendre au maximum. Plusieurs de nos sièges auto Renolux sont équipés d’un tensionneur de sécurité qui permet d’arrimer encore plus solidement le siège auto à la banquette du véhicule.
Les cheminements de passage de la ceinture du véhicule sur le siège auto sont signifiés par des pièces et étiquettes de couleur :

• pour les sièges auto homologués R44/04 (et cela a concerné aussi quelques sièges au début de l’homologation R129) :
BLEU en position dos à la route ou ROUGE en position face à la route.

• pour les sièges auto homologués R129/03 : VERT pour tous les passages de ceinture.

1110_004

• INSTALLATION ISOFIX

Tous les véhicules neufs vendus en France depuis 2011 (et aussi beaucoup de véhicules plus anciens) sont équipés de points d’ancrage Isofix. Il s’agit de 2 anneaux métalliques situés à la jonction entre l’assise et le dossier de la banquette. Ils sont plus ou moins clairement indiqués, il est donc parfois nécessaire de glisser la main entre les coussins pour les trouver. Vérifiez dans votre véhicule.
Un siège auto Isofix est équipé de 2 connecteurs (“pinces”, parfois téléscopiques) avec des crochets qui vont aller se fixer sur ces 2 anneaux métalliques :

Illustration C

En plus de ces 2 points d’ancrage, il faut en ajouter un 3ème qui est un “dispositif anti-rotation”, qui va limiter le basculement du siège vers l’avant lors de chocs frontaux. Ce 3ème point peut être selon les modèles de sièges auto un “Top tether” ou une “Jambe de force“.

top tether

Top tether

C’est une sangle partant de l’arrière du siège auto pour aller se fixer à un anneau dans le coffre du véhicule (au plafond, ou sur la plage arrière, ou contre l’arrière du dossier, ou au sol… Consultez la notice de votre véhicule).

jambe de force

Jambe de force

C’est un pied réglable en hauteur qui s’appuie sur le plancher de la voiture.
(Mais attention il ne doit pas reposer sur la plupart des coffres de sol s’il y en a un : consultez les recommandations du constructeur automobile dans la notice de votre véhicule).

1110_005

• INSTALLATION UTILISANT LES ANCRAGES ISOFIX ET LA CEINTURE DE SÉCURITÉ

Certains sièges autos proposent conjointement la fixation sur les points d’ancrage Isofix du véhicule ET la ceinture de sécurité. Veillez à toujours vous conformer au mode d’emploi du siège auto fourni par son fabricant. En installation Isofix ou en installation mixte, il faut vérifier régulièrement que les voyants des ancrages Isofix sont bien verts (sur les 2 connecteurs, et sur la top tether ou la jambe de force) et vérifier que les sangles ne sont ni vrillées, ni trop lâches.

Notez que pour l’utilisation d’un siège auto homologué R129 avec harnais, le poids total du siège + celui de l’enfant ne doit pas dépasser 33 kg.

1110_006bis

Comment bien attacher son enfant dans le siège auto ?

Une fois que le siège est fixé de façon conforme dans le véhicule, il faut installer correctement votre enfant dans un siège auto adapté à son âge, à son poids et à sa morphologie pour lui garantir une protection optimale.
Pour cela, quelques règles importantes sont à retenir :
• Utilisez la position dos à la route le plus longtemps possible, au moins jusqu’à ses 15 mois ou plus encore.
• Le harnais s’utilise suivant la taille et/ou le poids de l’enfant (consultez la notice du siège auto). Il ne faut pas laisser le manteau ou le blouson de l’enfant quand on l’installe dans son siège auto pour permettre un réglage optimal du harnais. Assurez-vous que les sangles du harnais de sécurité ne sont pas entortillées ou vrillées et qu’elles sont bien tendues le long du corps de l’enfant et à la bonne hauteur.

Illustration F

• Les sangles doivent passer au-dessus ET près des épaules de l’enfant, et le harnais doit être suffisamment serré pour qu’on ne puisse glisser qu’une main à plat (1,5 à 2 cm) entre le harnais et le torse de l’enfant. Il y a un risque d’éjection si le harnais n’est pas assez serré. Ajustez régulièrement les réglages du harnais à la stature de votre enfant.

Illustration G

• La têtière doit être positionnée de manière à ce que le bas soit entre 0 et 2 cm au-dessus de l’épaule de l’enfant.

• Dès que l’usage le permet (consultez la notice), passez à une utilisation sans harnais et utilisez la ceinture de sécurité du véhicule pour attacher votre enfant. La ceinture doit passer au-dessus ET près de l’épaule de l’enfant, mais pas dans son cou. Si c’est le cas, c’est que soit la têtière n’est pas assez basse, soit que l’enfant n’est pas assez grand pour un usage sans harnais. Veillez également à positionner la sangle sous-abdominale de la ceinture (“brin horizontal”) aussi bas que possible : sur le haut des cuisses plutôt que sur le ventre de votre enfant, afin de bien maintenir son bassin et d’éviter des lésions abdominales internes en cas de choc violent. Vérifiez que la ceinture de sécurité n’est ni vrillée ni trop lâche.

• Surveillez la croissance de votre enfant ! Lorsque sa taille et/son poids et/ou sa morphologie ne correspondent plus à son siège actuel, choisissez alors un modèle plus grand, adapté à sa nouvelle morphologie, et ce jusqu’à ses 10 ans (ou plus encore si sa morphologie le nécessite : par exemple s’il mesure moins de 150 cm ou si la ceinture lui arrive sur le cou plutôt que sur l’épaule).

• Il est fortement déconseillé d’acheter un siège auto d’occasion car il risque de ne plus être aux normes ou d’avoir perdu ses capacités de retenue (sangles usées, boucle défaillante…). Il peut aussi avoir été accidenté sans que cela soit visible, et avoir potentiellement perdu toutes ou certaines de ses capacités de sécurité et de protection.

Votre enfant va devoir utiliser très souvent son siège auto, faites-en son compagnon de route protecteur !

Bien choisir son siège auto : quels sont les points essentiels à vérifier ?

• Vérifiez toujours que le siège auto est homologué selon les normes européennes en vigueur. Tous les sièges auto Renolux sont homologués R44/04 ou R129.

• Testez le confort des sièges auto, observer la qualité des matériaux, des tissus, des finitions. Le bien-être de votre enfant est primordial : il faut qu’il se sente bien dans son siège auto. Renolux propose des sièges auto au confort maximal et unique, moelleux et accueillants, notamment grâce à sa technologie brevetée Softness®.

• Comparez les fonctionnalités, les réglages proposés par les différents sièges auto. Un siège auto facile à installer, à régler, à utiliser sera un véritable allié du quotidien. Renolux a pensé aux enfants comme aux parents en proposant des systèmes ingénieux et ergonomiques, comme le siège auto pivotant dont il est l’inventeur, ou encore des sièges hautement évolutifs pour une longue durée d’utilisation.

• Renseignez-vous sur les conditions de fabrication et l’origine des sièges auto, la fiabilité et le sérieux du fabricant. Renolux fabrique en France des sièges auto de haute qualité depuis plus de 40 ans, et les fait régulièrement tester dans des laboratoires indépendants agréés par les autorités Européennes compétentes.

© Renolux